Après notre dernière escale à New-York, retrouvons à présent un peu de calme au coeur du plus vaste désert au monde : le Sahara. L’auteur de cette splendide vidéo raconte avoir trouvé particulièrement difficile le fait d’avoir eu à porter l’ensemble de son matériel au milieu de nulle part (plus exactement dans le Ahaggar National Park, au sud de l’Algérie), et de recharger notamment ses batteries avec des moyens très limités.

Une information qu’il n’est pas difficile à croire, surtout lorsque l’on sait qu’il a ramené 150 Go de prises de vues !