Sunset @ Nantes, France

Les deux derniers jours, j’ai profité du beau temps pour prendre quelques photos depuis ma fenêtre. Ces photos, je les ai assemblé et on arrive à quelques secondes d’un coucher de soleil pour une fois 100% français.

J’ai rencontré quelques problèmes de stabilisation lors de la longue prise de vue (la faute au parquet trop sensible !), maintenant réparés en post-production. On ne rappellera jamais assez l’importance de choisir avec attention l’endroit ou va reposer le trépied. Même avec le meilleur trépied du monde, vous n’êtes pas à l’abri d’une rafale de vent ou d’un quelconque mouvement malvenu.

J’en ai aussi profité pour démarrer un nouveau projet vidéo. Aucune idée de quand il verra le jour, mais c’est déjà un bon début !

Sunsets Around the World 2.0

Il y a quelques mois, je publiais une vidéo qui me tenait à coeur et qui retraçait un projet initié en Février 2009un tour du monde des plus beaux couchers de soleil. Alors que la sortie de mon film avance à grand pas, j’ai choisi de vous faire patienter encore un peu (le teaser du film sera dévoilé mercredi et j’ai des cadeaux à vous offrir ce jour là) avec une version extended du projet Sunsets Around the World.

En faisant le point sur les quelques centaines d’heures de rush acquises durant mon voyage, j’ai retrouvé un grand nombre de séquences bonus. J’espère que cette nouvelle version longue vous plaira. Bon week-end et soyez au rendez-vous mercredi à la mi-journée !

Sunset @ Lyon

Le Projet de tour du monde des couchers de soleil que j’avais entamé il y a plus d’un an continue même lors de mon retour ! Aujourd’hui, place à 1h20 d’un coucher de soleil tourné depuis la Basilique Notre-Dame de Fourvière à Lyon.

J’ai intégré à la va-vite à la fin de ma vidéo Sunsets Around the World.

C’est amusant de constater à quel point l’ombre s’abat vite sur la ville !

Sunsets around the World

De beaux paysages c’est bien, mais avec de belles couleurs, c’est mieux…Ce n’est plus un secret pour vous : une des choses que j’ai préféré durant mon voyage consistait à assister simplement aux spectacles de la nature, à savoir levers et couchers de soleil. Une vrai coupure dans le rythme effréné de mon aventure. D’un seul coup, ce n’est plus le temps qui nous regarde passer, mais l’inverse.

Les images que vous vous apprêtez à voir rentrent dans le cadre d’un nouveau projet vidéo associé au voyage. Un exercice d’entraînement en terme de récupération de données. Car sur les quelques centaines de DVD d’images vidéos que j’ai ramené de cette année de vadrouille, il faut en faire du tri !

On dit souvent que les choses les plus simples sont les meilleures et c’est vrai : ces moments sont uniques et il ne faut pas l’oublier. Demain, il faudra reprendre la route, et qui sait si un jour on aura la chance d’observer à nouveau le spectacle qui s’ouvre à cet instant sous nos yeux.

Mais un « sunset » réussi, qu’est ce que c’est ?

Une météo clémente (on ne peut pas toujours faire avec, surtout lorsque vous n’avez pas toute la vie devant vous dans un lieu donné). C’est aussi un peu d’organisation : il faut arriver en avance pour prendre le temps. Le temps de trouver l’emplacement idéal, bien entendu, mais aussi celui de savoir à quel moment on va commencer à filmer, une batterie de caméra n’étant pas éternelle.

Ces instants de pur bonheur, je les ai vécu assis durant des heures dans l’herbe, le sable, sur le bitume, dans la neige mais aussi dans la poussière, la boue…Sous des chaleurs humides, confronté à des températures polaires…Caressé par le souffle chaud des alizés, fouetté par des brises glaciales. Tout seul très souvent, accompagné parfois, quasiment jamais dans la cohue. Dans des atmosphère très calmes dans 80% des cas , dans des situation un peu tendue le reste du temps.

Aujourd’hui, chers lecteurs, j’ai tenu à vous offrir un an de couchers de soleil (mais aussi quelques levers, car il parait que l’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt).

Et en bonus, la vidéo est disponible au téléchargement en cliquant ici. J’aimerai faire un peu parler du projet et toucher les amoureux du voyage via la présente vidéo donc n’hésitez pas à en parler autour du vous !

Sunset @ Shanghai

Pour ce coucher de soleil, j’avais choisi de monter au sommet d’un des plus hauts gratte-ciel au monde : le World Financial Centre de Shanghai.

Culminant à 492 mètres de haut, ce gigantesque décapsuleur offre une vue hors du commun sur le quartier des affaires de Pudong, sur la Huangpu River ainsi que sur le Bund, promenade ultra-connue située sur le quai en face.

La pollution ne m’a pas laissé l’occasion de capturer de belles couleurs, néanmoins je trouve que la ville qui s’éclaire rentabilise le temps que j’ai passé en haut de la tour (ainsi que les 15 euros d’entrée !). Je n’ai cependant pu éviter le reflet sur la vitre, à l’instar des couchers de soleil filmés à Mexico ou encore à Melbourne en Australie.

Sunset @ Angkor

Pour tourner ce coucher de soleil, je me suis rendu au sommet du temple Phnom Bakheng dans le complexe d’Angkor au Cambodge. Retenez ce lieu, c’est de la bas que l’on peut observer le plus beau « sunset« . Du moins, c’est ce l’information que j’ai pu récolter sur place, et que j’ai pu en partie vérifier (je n’ai aucune prétention d’avoir fait tous les couchers de soleil de Siem Reap…).

Malay, mon adorable chauffeur de tuc-tuc (à qui j’ai donné quelques cours de français !) m’avait également conseillé l’endroit et m’y avait déposé alors que le soleil commençait à tomber. A ce propos, si jamais vous croisez un tuc-tuc stické d’un de mes autocollants à Siem Reap, n’hésitez pas à le prendre, vous passerez un bon moment !

Petite annecdote dont je me serai bien passé : alors que je finissais le film et que la nuit tombait, j’ai manqué une marche en redescendant (si vous avez eu la chance d’y aller, vous savez à quel point elles sont abruptes et dangereuses) et je suis tombé de près de 4 mètres de haut sur le côté. Chance inouie, j’ai d’une part évité les marches en contrebas et atterri dans de l’herbe assez épaisse, manquant quand même de justesse un gros bloc de pierre. Mais je n’ai quasiment rien eu au niveau corporel si ce n’est quelques hématomes, et mon matériel est resté intact…Je ne l’explique pas, enfin plus, je crois qu’au final, une bonne étoile veille sur moi depuis tout ce temps.

Mais bon au final, ça valait presque le coup au vu de ce time-lapse, non ?

123