Sunsets around the World

De beaux paysages c’est bien, mais avec de belles couleurs, c’est mieux…Ce n’est plus un secret pour vous : une des choses que j’ai préféré durant mon voyage consistait à assister simplement aux spectacles de la nature, à savoir levers et couchers de soleil. Une vrai coupure dans le rythme effréné de mon aventure. D’un seul coup, ce n’est plus le temps qui nous regarde passer, mais l’inverse.

Les images que vous vous apprêtez à voir rentrent dans le cadre d’un nouveau projet vidéo associé au voyage. Un exercice d’entraînement en terme de récupération de données. Car sur les quelques centaines de DVD d’images vidéos que j’ai ramené de cette année de vadrouille, il faut en faire du tri !

On dit souvent que les choses les plus simples sont les meilleures et c’est vrai : ces moments sont uniques et il ne faut pas l’oublier. Demain, il faudra reprendre la route, et qui sait si un jour on aura la chance d’observer à nouveau le spectacle qui s’ouvre à cet instant sous nos yeux.

Mais un « sunset » réussi, qu’est ce que c’est ?

Une météo clémente (on ne peut pas toujours faire avec, surtout lorsque vous n’avez pas toute la vie devant vous dans un lieu donné). C’est aussi un peu d’organisation : il faut arriver en avance pour prendre le temps. Le temps de trouver l’emplacement idéal, bien entendu, mais aussi celui de savoir à quel moment on va commencer à filmer, une batterie de caméra n’étant pas éternelle.

Ces instants de pur bonheur, je les ai vécu assis durant des heures dans l’herbe, le sable, sur le bitume, dans la neige mais aussi dans la poussière, la boue…Sous des chaleurs humides, confronté à des températures polaires…Caressé par le souffle chaud des alizés, fouetté par des brises glaciales. Tout seul très souvent, accompagné parfois, quasiment jamais dans la cohue. Dans des atmosphère très calmes dans 80% des cas , dans des situation un peu tendue le reste du temps.

Aujourd’hui, chers lecteurs, j’ai tenu à vous offrir un an de couchers de soleil (mais aussi quelques levers, car il parait que l’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt).

Et en bonus, la vidéo est disponible au téléchargement en cliquant ici. J’aimerai faire un peu parler du projet et toucher les amoureux du voyage via la présente vidéo donc n’hésitez pas à en parler autour du vous !

Sunrise @ Huangshan

Ce lever de soleil à Huangshan, toute une histoire…Arrivé à Shanghai quelques jours auparavant, je m’éclipsais de la folie urbaine vers des contrées plus « élevées« . Au cours d’un véritable défi humain de deux jours (les vidéos parlerons d’elles-même !), je m’étais notamment fixé comme objectif de tourner un time-lapse au sommet de ces fantastiques « montagnes jaunes » chinoises.

Levé à 4h30, j’étais paré pour les 2 derniers kilomètres de montée me menant au sommet du Purple Cloud Peak, que l’on m’avais recommandé plus bas dans la vallée…

A la première vue de ce film, j’étais vraiment déçu, car cela bougeait beaucoup, et le mouvement de la foule (d’autant plus rageant que j’étais arrivé une bonne trentaine de minute avant tout le monde pour avoir « THE » emplacement) semblait gâcher le spectacle qui avait été si grandiose en vrai…

(La suite …)

Sunrise @ Auroville

Auroville ou la « ville dont la terre à besoin » ? Ce concept vous semble un peu hippy, décalé voir même arrogant ? Et pourtant, à quelques kilomètres de Pondichery se dresse l’emplacement très étendu d’une communauté qui existe depuis à présent une quarantaine d’année, fondée par Mirra Alfassa. Lors de mon séjour dans le sud de l’Inde, j’ai eu la chance inouïe d’assister à la cérémonie de commémoration de cette ville « sans règles » et qui ne cherche pas à être connue (à Auroville, on aime pas vraiment les étrangers – juste les Auroviliens – ce qui est plutôt d’ailleurs en décalage avec le fait qu’environ 33 nationalités soit représentée dans la « ville »), juste en face du Matrimandir. Ce lever de soleil, je vous le livre ici comme je l’ai vécu, au sein d’un atmosphère incroyablement sereine, ou chacun semblait avoir trouvé le moyen de méditer, de rentrer en communion avec soi-même. De la prière à la réflexion, le silence comme seul mot d’ordre.

A propos d’Auroville : « Auroville (La cité de l’Aurore) est située à une dizaine de kilomètres au nord de Pondichéry dans le Tamil Nadu en Inde. Cette ville a été créée par Mirra Alfassa (Mirra Richard), plus connue sous le nom de La Mère, compagne spirituelle de Sri Aurobindo, penseur indien de l’homme nouveau. Elle a pour vocation d’être « le lieu d’une vie communautaire universelle, où hommes et femmes apprendraient à vivre en paix, dans une parfaite harmonie, au-delà de toutes croyances, opinions politiques et nationalités » (Source : Wikipedia). (Et les règles pour devenir Aurovilien sont strictes).

Par ailleurs, si vous souhaitez en savoir plus, sachez qu’un documentaire assez intéressant réalisé il y a quelques temps par Guillaume Estivie est à ce pas manquer. Je vous propose de visionner le trailer de ce film d’environ une heure.

Un documentaire baptisé « Auroville, l’Esquisse d’un Monde » a également été réalisé par Dancing Dog Productions. Voici le trailer qui nous dévoile cette cité mystique…

D’autres informations sur Auroville sont également disponibles sur la page suivante.

Sunrise @ Pondichery

Le lever de soleil que vous vous apprêtez à regarder a été tourné à Pondichery, à quelques heures au sud de Chennai (dans l’État du Tamil Nadu) en Inde. Sur la promenade face à la mer, devant laquelle la statut de Gandhi repose. J’étais là un peu plus d’une heure, assis au milieu des chauffeurs de rickshaws endormis dans leurs micro taxi (pour les plus chanceux), et les miséreux, ceux qui n’avaient pour matelas que le sol…

Il y aurait beaucoup à dire sur les villes de Pondichery et de Chennai, et avant de vous livrer les images de mon séjour sur place dans une vidéo à venir, voici ici petit un avant-goût. Une dizaine de minutes après avoir tourné ce time-lapse d’une heure tout juste, je m’explosais à pleine allure en moto.