Friday Travel Break #62 : Trans-Mongolian Trip

L’épisode 62 de notre rubrique Friday Travel Break nous emmène vivre un voyage incroyable au travers les grandes plaines de Sibérie, dans le nord-est de la Chine, mais aussi en plein coeur de la Mongolie. Ce voyage en train, je vous souhaite de tout coeur de pouvoir le vivre un jour, de par les souvenirs qu’il me remémore, la distance parcourue, les rencontres effectuées en près d’une semaine à vivre sur les rails. Hors du temps, deux morceaux de fer comme horizon.

Mon expérience personnelle en trans-mongolien, c’est par ici !

Les canaux de Saint-Petersbourg

Après avoir passé une petite semaine à Moscou, j’entamais ma remontée vers le nord, puisqu’il s’agissait de rallier Helsinki en Finlande. De là, mon dernier vol pour Paris m’attendait pour boucler cet incroyable tour du monde.

La grandiose ville de Saint-Petersbourg : enfin ! Peu avant mon départ, j’avais fait la connaissance d’une Russe originaire de la ville, ce qui n’avait d’ailleurs fait qu’aiguiser ma curiosité à son égard (de la ville, pas de la russe !). Sur place, Ann, inscrite sur Couchsurfing, m’hébergera et sera un guide de choix…

(La suite …)

En passant par Moscou…

Moscou : le bout de mon périple transsibérien ! Pas de vol Moscou – Irkutsk (le train donc), ce qui ne m’empêchais pas de débarquer sur place en une froide matinée, en compagnie de Rob et Aylsa, un couple d’australiens de 35 ans qui me suivaient depuis la Mongolie. Après Ekaterinburg, Moscou me voila !

Romain & Rob

Un peu perdus dans un premier temps au niveau du métro (d’incroyables labyrinthes), nous finîmes par trouver le chemin de Kitaï-Gorod, quartier populaire et culturel à deux pas de l’ancien siège du KGB et du Kremlin. L’objectif était de rejoindre l’hostel Napoleon, que je vous recommande d’ailleurs vivement. Alexander qui travaille sur place parle un français quasi-fluent (il part d’ailleurs faire ses études en France très prochainement !) et en compagnie d’Anya et de Yana, ils forment une équipe très sympathique…

(La suite …)

3 semaines dans le Transsibérien

Le transsibérien…Sans conteste l’un des plus gros « highlight » de mon tour du monde ! Embarqué à Pékin à l’assault de Moscou, prêt à défier la longue voie ferrée qui relie la Chine à l’empire Russe. Coupé du monde par les vitres d’une cabine de train, et en même temps face à sa grandeur. Une expérience inoubliable qui a le mérite de nous rappeler à quel point notre Terre est belle. Aujourd’hui, j’ai le plaisir de vous proposer une petite ballade dans le nord de la Chine, la Mongolie et la Russie avec son impressionnant lac Baïkal.

Mon aventure dans le transsibérien, c’est un voyage magique de près de 3 semaines que je vous offre en images aujourd’hui. Je dédie ce film à la gentillesse de toutes les personnes que j’ai pu rencontrer au cours de mon dernier mois de voyage en train, en particulier à Matthieu et Fabricej’ai égaré votre séquence vidéo !Rob, Slavisa, Kit, Jennifer, Nicola, Ben et Aylsa. Prochaine étape : Moscou !

Russie : Krasnoyarsk, Omsk et Ekaterinburg

Après m’être arrêté quelques jours à Irkutsk histoire d’admirer de près le fameux lac Baïkal, il me fallait à nouveau remonter dans le train et continuer ainsi ma folle course vers Moscou.

Parmi les voyageurs que j’ai pu rencontrer sur ma route, peu nombreux étaient ceux à s’être arrêté dans les villes que vous vous apprêtez à voir en vidéo. Et pour cause, certaines d’entre elles n’ont que très peu de vertus touristiques (comme Krasnoyark par exemple). Lors de l’achat de mes billets de transsibérien, j’avais tout bonnement choisi des villes-étapes un peu au hasard. Pourquoi ? Je ne sais pas trop. Quoi qu’après réflexion, je pense que je voulais vivre ce dernier mois de la façon la plus intense possible. J’étais mentalement prêt, je pense, à la pire des galère si celle-ci venait à arriver…

(La suite …)

Irkutsk et le lac Baïkal

Au revoir grandiose Mongolie, bonjour énigmatique Russie ! En effet, après avoir arpenté les plaines mongoles, il ne fallait pas manquer le train qui me permettrait de rejoindre la Russie, avant-dernier pays qu’il me restait à visiter.

« Visiter » la Russie, voilà néanmoins une belle utopie ! Peuplé de près de 142 Millions d’habitants (chiffre datant de 2007), le pays est le plus vaste territoire au monde. Un constat duquel découle forcément une organisation particulière : il faut faire des choix ! Pour ma part, j’ai choisi de vivre l’expérience « anti-touriste » au maximum, me retrouvant la plupart du temps dans des villes qui n’avaient visiblement pas l’habitude de voir des étrangers tous les jours. Un choix parfois lourd de conséquences, nous y reviendrons plus tard.

Cela étant, impossible de ne pas s’arrêter à Irkutsk, ville située en plein coeur de la Sibérie et ancrée à seulement 66km du lac Baïkal. Un point de passage obligé pour les voyageurs du transsibérien…

(La suite …)

12