Changement d’horizons…

J’ai beaucoup reçu dans la vie. Et j’ai beaucoup moins donné. La prise de conscience est douloureuse mais j’éprouve le besoin aujourd’hui et l’envie de faire quelque chose d’utile et de fort. J’ai tellement perdu, au point de remettre ma vie en question, du moins mon passé et mon devenir, que ce voyage doit être à présent l’occasion de changer tout ça.

Une rédemption, trouver le moyen de donner de son temps et de ses biens. Etre le messager d’un Monde qui je l’espère se soucie encore un peu de son prochain. Aujourd’hui, je franchi donc un grand pas dans le déroulement de mon projet, et je me lance fièrement à la conquête de ces valeurs de partage, d’ouverture et de fraternité que je défend depuis le début.

L’argent, je n’en ai pas besoin (encore moins pour boire des bières comme le suggérais le précédent bouton de donation, réalisé pour le fun). Du moins, le minimum. Voilà quelques temps que je cherche à me délester de ces choses superficielles, matérielles dont je veux être à présent le moins dépendant possible. Je suis heureux d’avoir à attaquer bientôt ces difficiles parties de l’Amérique Centrale et de l’Amérique du Sud. Heureux car il est temps que la vraie vie commence. Dormir à la belle étoile ou au gré des rencontres, affronter la misère et la pauvreté, se rendre dans les endroits les plus reculés et aller à la rencontre de ces populations. Vivre le danger car il ne faut pas se voiler la face, je ne me rends pas dans les endroits les plus surs au monde, et je ne serai pas forcément très bien accueilli de partout.

Depuis le début de l’aventure, j’ai reçu quelques dons. La mise en place de ce bouton il y a quelques mois m’a fait prendre conscience qu’il était possible de faire quelque chose. Mais quelque chose d’utile. Je me souviens avoir été bouleversé lors d’un voyage par ces enfants du Maroc qu’un simple stylo rendait heureux. Je me souviens comme si c’était hier de ces sourires qu’ils affichaient à la vue de la moindre babiole. Et je souviens aussi de l’effet que cela me faisait…

A partir d’aujourd’hui, vous pouvez donc m’aider…à les aider. Je n’ai pas encore réfléchi à la manière dont je compte redistribuer vos dons mais le modèle économique envisagé est le suivant (évidemment soumis à toute critique et modifiable) : 50 % de la somme récoltée par pays ira directement aux gens que je rencontrerai, que ce soit sous forme directe (et donc en argent liquide) ou bien re- transformée (nourriture, jouets pour les enfants, médicaments…). Les 50 % restants iront à une association qui m’aura marqué sur place.

Si vous avez une préférence, lorsque vous m’envoyez un don, merci de préciser votre pays de coeur. Si vous n’avez pas particulièrement de préférence, votre argent sera dédiée au pays dans lequel je me trouve au moment de votre don.

Je m’emballe peut-être un peu, et je n’ai aucune idée de combien d’argent je pourrai récolter, mais j’espère pouvoir compter sur votre générosité au cours de ces 9 mois restants. Pour ma part, j’envisage de redistribuer 30% de l’argent que je continue à gagner par mois grâce à mon travail chez SendBlaster France. Il faudra garder néanmoins les pieds sur terre et garder le minimum nécessaire pour voyager. Mais le minimum, uniquement le minimum, et ce qu’elles qu’en soient les conséquences.

Crédit Photo : Viiny

Les dons sont possibles à partir de 1 euro. Vous pouvez également faire un don via virement bancaire ou chèque bancaire. Merci de me contacter pour de plus amples détails.

Pour faire un don, il vous suffit de cliquer sur l’icône suivante, située en bas à droite du site..

Merci une fois de plus à SéB pour le nouveau logo. Et merci d’avance à vous de votre générosité.

L’IDRAC et NeoMarco se joignent à mon projet

L’Ecole Supérieure de Commerce IDRAC Lyon (dont je suis sorti diplômé en 2007) se joint à mon aventure, c’est officiel ! Il y a quelques temps, j’ai eu la joie de rencontrer Denis Broliquier, responsable pédagogique de l’école, et « accessoirement » Maire du second arrondissement de Lyon. Un échange très intéressant, qui a permis d’aboutir au partenariat suivant : tout au long de mon parcours, je vais devoir visiter des universités partenaires du réseau IDRAC, rencontrer les étudiants IDRAC sur place et faire vivre tout cela en vidéo et photo. En résumé, mon objectif est de livrer des reportages en HD sur l’intégration de ces jeunes sur place, afin que l’IDRAC puisse s’en servir dans le cadre de la présentation de ses partenaires aux étudiants. Denis Broliquier vous en dit un peu plus sur l’IDRAC sur la page sponsors. Merci à la direction de l’école pour leur confiance.

Passons à présent à NeoMarco, également nouveau sponsor de Romain World Tour. NeoMarco est un site communautaire sur lequel il vous est possible de partager vos découvertes autour de 3 thèmes : authentique, éthique et insolite. En clair, si vous êtes comme moi très attaché aux objets que vous rammenez de voyage, c’est l’occasion de dénicher des perles ici ! En ce moment, vous pouvez même jouer au grand Jeu organisé pour tenter de gagner des séjours et autres cadeaux (Et les « instants gagnants » vous permettent de doubler la mise si vous avez de la chance ! Pour jouer, il vous suffit de cliquer ici. Merci à Martine Sousse, co-fondatrice du site, pour notre très riche conversation que nous avons eu et pour sa confiance en mon projet, ainsi qu’à toute l’équipe pour leur récent accueil à Marseille ! Une interview vidéo est à suivre dans les jours à venir sur le blog.

Communiquer depuis l’étranger

Depuis quelques temps, je fais le tour des solutions pour me permettre de rester joignable un minimum l’année prochaine et surtout pour donner des nouvelles aux miens de temps en temps.

Il y a bien évidemment l’incontournable Skype qui offre un forfait illimité Monde à 10,29 € TTC par mois en plus des conversations gratuites intra-utilisateurs. À mettre de côté, d’autant plus que le service SMS est assez avantageux en termes de coûts.

On peut aussi compter MSN Messenger, Facebook ou encore Google Talk pour papoter.

Enfin, sur l’iPhone, j’ai découvert BiteSMS qui à l’instar du service Skype SMS, propose des SMS à coûts réduits. Les messages sont envoyés directement depuis un réseau wifi ou via le 3G (Je pense faire une note très prochainement sur comment surveiller sa consommation téléphonique à l’étranger vu les surcoûts que cela engendrer parfois). j’ai testé et cela fonctionne plutôt bien. J’ai pu obtenir 550 crédits (soit en théorie 550 SMS de France vers la France) pour la modique somme de 30 €. Avec une limite fixée à 1 an pour les utiliser. Large, quoi !

Il faut à tout prix éviter d’utiliser son téléphone sur place si on peut s’en passer sauf exception (comme BiteSMS par exemple) ou si c’est vraiment urgent. J’espère ne pas avoir à faire la mauvaise expérience racontée ici..

Podcast #4

Voici enfin le 4ème podcast de cette aventure,à 26 jours du grand départ.

Des news du projet, testé pour la première fois avec mon dictaphone numérique…

[audio:http://www.romaincorraze.com/divers/podcast4fr.mp3]

Dernière minute : le sticker rond l’emporte !

Ca s’est joué à quelques votes près mais c’est le rond qui l’emporte à plus de 50 voix (après je ne suis plus dans les deadlines pour l’impression si je prolonge le concours) Voici donc le visuel que je vais sticker un peu partout durant mon trip et qui me permettra de faire parler du blog et même pourquoi pas d’attérir dans un commissariat colombien pour affichage sauvage (je rigole Maman 🙄 ).

Merci à tous pour votre participation.

Les stickers sont déjà en commande chez La Stickerie

Je vous rappelle que SéB est un graphiste super cool et talentueux que vous pouvez contacter par mail ici ou voir son blog, qui est rempli de bonnes choses, le design en plus…