La Croatie nous a ouvert ses portes en Juin dernier et à vrai dire, tout a commencé avec ce vol en Business Class sur la compagnie Croatia Airlines. Une grande première pour moi, grand habitué à la classe éco que je suis. Nous quittions alors le terrible été français en quête de soleil et de nouvelles aventures.

Ce petit roadtrip croate se résume à 7 jours de météo radieuse. Une semaine durant laquelle j’ai vraiment été sous le charme de ce pays coincé entre la Slovénie, la Hongrie, la Serbie et la Bosnie-Herzégovine.

Très prisée pour sa situation géographique, la Croatie représente toujours un très bon rapport qualité / prix en ce qui concerne l’organisation de vacances. Directement connecté à la mer Adriatique, le pays se trouve à moins de 20 heures de route depuis l’Est de la France et l’explosion du tourisme de ces dix dernières années à poussé certaines compagnies low-cost à s’intéresser de près à la destination…

A commencer par sa capitale ! Le charme de Zagreb est indéniable et ne vous focalisez pas sur les barres d’immeubles que vous verrez en périphérie de la ville, notamment sur votre trajet depuis l’aéroport.La vieille ville et ses pavés ainsi que le centre ont en effet bien mieux à vous offrir. Pas mal de verdure dans un premier temps, un nombre impressionnant de couleurs dans un autre. A Zagreb, les façades des murs sont souvent très vives et donnent à la ville un côté vraiment chaleureux par endroits.

La Cathédrale Saint-Stéphane est à ne pas manquer. La visite y est gratuite et on peut même apercevoir le sarcophage de l’archevêque Stepinac qui fut condamné à 16 ans de Goulag pour avoir osé s’opposer au régime communisme en place pendant la guerre froide.

Jarun, c’est ce lac situé au sud de la ville et qui se veut aussi être un lieu très populaire : bars, restaurants, discothèques…L’été, on s’y baigne et les croates qui n’ont pas forcément les moyens de partir rejoindre la côte sont nombreux au rendez-vous.

A découvrir également, la charmante église Saint-Marc dans la ville haute et qui date du 13ème siècle. On y accède à la place sur laquelle elle se trouve par une montée toute pavée. Sur son toit se trouve notamment la représentation des armoiries de Zagreb : un château blanc sur fond rouge. Enfin, juste en face de la gare de Zagreb, ne manquez pas non plus le parc Kralj Tomislav aux abords du pavillon des arts de la ville : apprécier le calme de son bassin central et la beauté de ses jardins est un must ! Et pour le reste…je vous suggère de vous perdre un peu en contrebas de la cathédrale de Zagreb, il y a de charmants endroits à découvrir…

L’église Saint-Marc

A la base, nous étions venu en Croatie pour couvrir le T-Mobil In Music festival et nous n’avons pas vraiment été déçus. Forcément, rencontrer des artistes comme Cypress Hill, Deadmau5, Jamiroquai ou même interviewer le groupe The Dø, ça laisse des bons souvenirs ! Mais je dois dire que ce qui nous a le plus scotché en Croatie, c’est très certainement son île de Pag.

Nous ne sommes pas si loin de Zagreb que la route qui défile devant nous prend déjà quelques allures de cartes postales. On se croirait presque dans le sud de la France, les embouteillages en moins et pour cause : la route qui mène à ce petit coin de paradis nous a paru quasiment déserte. Après quelques heures à alterner tunnels et imposantes vallées, nous finissons par arriver aux alentours de la ville de Senj, les pieds dans l’Adriatique. C’est à partir de cet instant que les énormes blocs de roche blanche font corps avec l’éclat bleu marine de la mer : quel contraste !

Nous voivi dont sur la route de Novalja. Perdue au bout de l’île, la ville – et plus particulièrement sa plage de Zrce – est connue pour être une république locale d’Ibiza. En qualité de professionnels, nous avons donc étudié la chose avec sérieux et en sommes sortis convaincu : Novalja venait de passer son test avec brio, pour ses soirées et ses couchers de soleil.

Place maintenant à la vidéo ! N’oubliez pas que pour retrouver l’intégralité des photos, vous pouvez vous rendre sur la page de l’album Flickr.

Un grand merci à l’Office de Tourisme de Croatie pour son aide précieuse dans la réalisation de ce roadtrip de légende.