Juste après Hanoi, j’étais donc sur la route du sud du Vietnam. Une fois de plus, les plans que je m’étais fixés au départ s’apprêtaient à évoluer.

Je m’étais donc promis au départ d’acheter une moto à Hanoi pour rejoindre Hô Chi Minh, et si je m’étais essayé à la conduite avec près de 30 kilos sur les épaules (en plein centre d’Hanoi sur une 250, croyez moi : c’était quelque chose), le budget n’a pas suivi pour l’acquisition du deux roues. Je m’étais donc logiquement orienté vers l’option du bus et c’est en compagnie de plusieurs backpackers rencontré à Hanoi que nous avions pris la direction d’Hue.

Hue fut la capitale impériale du Vietnam de 1802 à 1945, lorsque le pays était sous le règne de la Dynastie Nguyễn. La ville tire de son passé une lourde histoire liée à la guerre et le simple fait de vous promener au coeur de la Citadelle, là ou se niche la Cité Impériale, vous en donnera un aperçu. En 1968 en effet, pendant la bataille du Têt, le palais a été entièrement détruit (vous verrez d’ailleurs à juste titre sur la vidéo une habitante travaillant à la restauration d’une partie du Palais)…

Hue se situe pratiquement au milieu du pays

Khải Định, le 12ème empereur de la dynastie Nguyen

Je recommande fortement les environs de la Citadelle pour le calme et la sérénité qu’il y règne. Tout autour, les remparts qui plongent dans les douves marécageuses délivrent un sentiment d’apaisement, comme si la ville s’offrait une retraite bien méritée. Le lotus, les nénuphars qui baignent dans ces eaux troubles suscitent l’admiration car hors mis leurs tailles imposantes, ils délivrent une nouvelle jeunesse à cette cité « perdue« .

La location d’un scooter sur place est fortement recommandé (si vous savez passer les vitesses, préférez un modèle manuel, en général moins cher d’un ou deux dollar). Enfin, je recommande à nouveau le Hue Backpacker’s Hostel, établissement lié à la même structure que j’avais visité à Hanoi. Pour une fois, je constaterai que même les hostels qui agissent sous forme de chaine peuvent conserver un esprit autrement influencé que par l’argent.